Qui suis-je ?

Ma formation

    Tout d'abord formée en Hypnose Ericksonienne à l'ICFHE (Institut Centre France d'Hypnose Ericksonienne), je me suis ensuite tournée vers l'Hypnose Humaniste, enseignée à l'IFHE (Institut Français d'Hypnose Humaniste et Ericksonienne), l'une des principales écoles d'hypnothérapie en France et à l'international.

          C'est également l'IFHE qui assure ma supervision professionnelle.

     J'y ai par ailleurs approfondi ma formation sur deux thématiques particulières, qui sont les traumatismes et les problématiques transgénérationnelles.

 

      Parallèlement aux techniques d'hypnose proprement dites, je suis formée à la relation d'aide, en France et au Québec, selon les approches suivantes :

  • l'écoute active (inspirée des travaux de Carl Rogers, qui met l’accent sur l'empathie et le non-jugement) ;

  • la CNV (la Communication NonViolente, outil élaboré par M. B. Rosenberg pour des relations conscientes à l'écoute des émotions de chacun·e) ;

  • les notions et pratiques de bienveillance, inclusivité et empowerment (reprendre du pouvoir sur sa vie) utilisées dans le soutien face aux discriminations systémiques (genre, handicap, culture, etc.) ;

  • les techniques de médiation interculturelle et de gestion de conflit.

 

Mon parcours

     Avant ma reconversion professionnelle dans le domaine de l'hypnothérapie, j'ai été pendant 15 ans réalisatrice, productrice et éditrice de films documentaires dans des structures de production coopératives. Les films nés de ces synergies artistiques et humaines abordent des thématiques telles que les luttes contre les discriminations ou les innovations sociales dans le monde du travail.

 

     J'ai choisi par la suite, face à des conflits ayant touchés mon entourage, de me former en médiation sociale et interculturelle. Dans ce cadre, j'ai travaillé en Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) et en UEROS (Unité d'Évaluation, de Réentraînement et d'Orientation Sociale et professionnelle, accompagnant les personnes ayant subi une lésion cérébrale), avant d'exercer le métier d'Accompagnante d'Élèves en Situation de Handicap (AESH) au sein d'un collège.

 

     Parallèlement, dans différents contextes associatifs et en tant que proche-aidante, j'ai accompagné et soutenu des personnes en souffrance psychique, particulièrement des personnes minorisées (femmes et LGBTQIA). 

 

     Ma pratique de l'hypnose s'enrichit de l'ensemble de ces expériences, qui m'ont appris l'importance de considérer chaque personne dans la globalité de son être et la singularité de son parcours de vie. J'aime ainsi mettre les puissants outils de l'hypnose au service de vos ressources et votre créativité propres, pour vous accompagner dans votre démarche de changement.